05.11.2007 - Projet "Métamorphose" - suissetrafic.com

Aller au contenu

Menu principal :

05.11.2007 - Projet "Métamorphose"

Nos articles > 2007

05.11.2007

Réponses de la Municipalité lausannoise aux question sur le projet "Métamorphose"

La Municipalité de Lausanne a répondu à nos questions. Vous les trouverez dans le fichier .pdf ci-dessus (5,6 Mb)

Suite à notre rencontre avec Monsieur Jean-Luc Kolb nous sommes pris d'un grand sceptisime. Il est évident, qu'à part la position inflexible de la Ville, les désirs municipaux pourraient se traduire en quelques mots: bétonnage, construction et dilapidation des zones vertes sont au programme. Les grands parcs de verdure ne sont pas désirés, bien au contraire, et le rendement doit être au maximum. Bref, on le voit, un avenir très écologique...

On ne peut raisonnablement pas souscrire à un tel programme. On nous ressasse sans arrêt la participation de la population au projet "Métamorphose" mais il faut être clair: cette participation ne sera effective que sur de petits éléments bien précis et JAMAIS il ne sera possible aux habitants d'exiger, par exemple, un parc urbain d'ampleur même s'il le désire. Les surfaces sont prévues à la construction et seront utilisées pour cela. Après le relatif échec d'Agenda 21 on peut résonablement penser au futur flop de "Métamorphose"...



14.08.2007

Nos questions (parmi tant d'autres) sur le projet "Métamorphose"

Nous avions rendez-vous ce jour avec Messieurs Olivier Français et Jean-Luc Kolb. Monsieur Français étant occupé nous n'avons pas pu lui poser les questions que nous avons rassemblées dans un dossier intitulé "Nos questions sur Métamorphose".

Nénamoins quelques éléments de réponse ont déjà été apportés par Monsieur Kolb afin de nous éclairer sur les intentions de la Municipalité. Nous développerons ce thème sitôt passé la période de vacances, soit au début septembre.

Vous trouverez donc dans le fichier .pdf ci-après le dossier complet remis à Monsieur Kolb qui le transmettra à Monsieur Français. Nous osons espérer obtenir par écrit les réponses à nos questions afin que nous puissions également les faire paraître sur notre site.

Un moyen de communication que la Municipalité ne devrait pas sous-estimer dans le débat actuel.


Nos questions sur "Métamorphose" =>


14.08.2007

Un référendum au bout du nez ?

Un projet de transformation du Théâtre qui s'enlise, la route de contournement de la Sallaz pour laquelle une nouvelle mise à l'enquête doit être établie, un immeuble dans un piteux état acheté huit millions de francs paraît-il bien au-dessus de sa vraie valeur, un local d'injection pour toxicomanes rejeté par la population en votation populaire, City Management en proie à une véritable levée de boucliers de la part des commerçants (pétition de 1100 signatures): la Municipalité actuelle est dans de beaux draps c'est le moins que l'on puisse dire. Mais la faute lui incombe entièrement. Par l'attitude arrogante de ses membres et surtout par le manque de dialogue et d'information elle paie ses faux pas. Et elle n'a pas fini d'en voir de toutes les couleurs !

Le projet "Métamorphose" soulève toujours plus les passions et un nombre croissant d'intervenants au sein d'associations et de la population ne désire pas se faire imposer une vue unilatérale en matière d'urbanisme et ceci sans concertation préalable ! Le nouveau quartier écolo de la Pontais ne doit pas servir à cacher les faux-pas qui sont commis ailleurs en ville. Nos édiles ont encore le temps de changer leur fusil d'épaule, avant qu'il ne soit trop tard et que le référendum ne leur tombe sur le bout du nez.

Il manque assurément un volet "communication et concertation" dans les démarches politiques. Et ceci avant toute prise de décision irrévoquable face à la population. Les édiles ne devraient pas oublier que s'ils occupent la place qu'ils ont c'est grâce à la population qu'ils malmènent actuellement. Et le retour de manivelle risque de faire mal...


05.07.2007

Métamorphose et City-Management: mêmes erreurs fatales.

Décidemment la Municipalité lausannoise empoigne bien maladroitement les projets qu'elle lance!

Après un "Métamorphose" imposé durement et sans discussion possible voici "City-Management" qui ponctionne de l'argent à tous les commerçants pour le bien de quelques-uns et ceci sans information et consultation préalables !

Si notre Municipalité veut rester crédible elle ferait mieux de ne pas confiner les débats à son seul hémicycle et surtout de consulter et d'écouter la population et les commerçants.

L'arrogance de notre syndic face aux intervenants des différentes présentations publiques récentes (Métamorphose et local d'injection par exemple) ne fait que renforcer le sentiment d'une Municipalité aux abois. Elle utilise l'attaque systématique pour étouffer dans l'oeuf toute contradiction que l'on pourrait émettre.

Les deux cas cités ci-dessus le démontrent bien. Avec "Métamorphose" la fronde des différentes associations ne fait que s'amplifier et risque de mener au référendum. Avec City Management c'est une pétition forte de plus de 1100 signatures qu'elle devra gérer. Des empoignades en perspective...


30.05.2007

Rencontre avec la Municipalité - dossier "Métamorphose"


Ce jour vient d'avoir lieu une rencontre entre les associations signataires du "Manifeste - projet métamorphose" et la Municipalité lausannoise représentée par MM. Olivier Français, Marc Vuilleumier, Jean-Yves Pidoux et le responsable du dossier "Métamorphose/délégué aux piétons" Jean-Luc Kolb.

Si la Municipalité se dit "ouverte à la discussion" elle n'est pas prête à remettre en cause ses décisions de fond. La population ne sera pas sollicitée pour les aménagements sud et partiellement dans le cadre de l'éco-quartier de la Pontaise.

Nous développerons ultérieurement ce sujet incluant nos réactions.


04.05.2007

"Projet Métamorphose": il y a comme un doute ....


La présentation du projet "Métamorphose"à la population lausannoise en date du 20 avril 2007 nouspermi de "sentir" véritablement notre Municipalité. Le discours musclé de Monsieur Brélaz, faisant plutôt penserà d'autres tendances politiques,le seul mérite de planter immédiatement le décor il n'y a rien à discuter ou presque.
Nous décidons un point c'est tout. Bien entendu la population sera massivement consultée (sur des points de détail ?) et pourra participerà divers ateliers. Mais le projet est immuable. Nous avons le droit entre "Métamorphoseà la sauce Municipale" et "rien du tout". Il faut savoir choisir.

A ce stade là nous avons déjà un doute. Et nous vous rassurons, ce n'est pas le dernier !

Monsieur Brélaz nous parlait, dans une présentation faite à L'Arsenic en février 2007, d'une augmentation de 70'000 habitants dans le canton de Vaud. Deux mois plus tard c'est le nombre de 100'000 qui est avancé C'est fou ce que les chiffres évoluent vite en fonction de l'auditoire!

Nous avons également appris que "Métamorphose" ne coûtera pas un kopek. Alors là, notre syndic fait fortProposer un nouveau stade tout beau tout neuf, une piscine olympique, un centre commercial, un boulodrome couvert, de nouveaux terrains pour les jardins communaux, un éco-quartier unique en son genre, le renouvellement de nombreuses installations sportives dans le quartier des Plaines du Loup, de l'écologieà n'en plus finir, des infrastructures dignes d'un ville du 22ème siècle et en prime un métro M3à la sauce Français, tout cela pour pas un sous c'est le nirvana. Tellement que personne n'a réagi. La Municipalité a-t-elle réussià endormir tout le monde ou les participantsà l'assemblée n'étaient-ils pas, pour la très grande majorité, des responsables politiques et d'associations sportives On serait tenté de le penser car l'heure et le lieu où était programmé la présentation ne permettait pas nécessairementà l'habitant lambda d'y participer. Espérons toutefois que nos élus seront plus "critiques" sur l'aspect financier du projet. Sans quoi toute la population paiera les pots cassés. Là nous avons plus qu'un doute ...

A entendre nos élus nous serions bien bêtes, voire stupides, de ne pas adhérer pleinement à leur projet. Car lorsque opposition il y a, celle-ci est automatiquement diabolisée
. Le discours se fait arrogant voire rageur et les opposants sont systématiquement rabaissés, isolés en minimisant leur action et en leur faisant porter le risque que les lausannois n'aient rien en fin de compte. Une ouverture peu démocratique... Encore un doute.

Si la Pontaise pourra se targuer d'un quartier "écologique", la Bourdonnette, elle, devra subir un trafic automobile fortement augmenté grâce à la proximité du nouveau stade projeté. Car le centre commercial prévu devra être suffisamment grand pour financer le complexe sportif. Il faudra donc s'attendreà un afflux important de véhicules tant durant les périodes commerciales que durant les phases sportives ou d'activités culturelles (concerts par exemple). Là il ne s'agit pas "vraiment" d'un développement durable. Un doute de plus.

Mais finalement n'est-ce pas un bien pour les quartiers nord de voir s'éloigner les nuisances relativesà un tel aménagement SUISSETRAFIC.COM n'est pas forcément opposéà la destruction de l'ancien stade età son déplacement au bord du lac. Mais c'est la façon de traiter le dossier qui laisse perplexe car elle ne permet aucun autre choix. N'aurait-on pas pu, par exemple, créer ce stade justementà l'emplacement prévu pour les nouveaux espaces de sports soità la Tuilière, coincé entre l'aéroport et l'autorouteCette idée n'est pas plus farfelue que celle présentée par nos élus.

Un tel projet va mobiliser les forces communales durant 10 ou 15 sinon plus. Et qu'adviendra-t-il des autres quartiers, des autres infrastructures qui tombent déjà en ruinesNotre doute est ici encore renforcé. Lausanne aura-t-elle les moyens de ses ambitions ?
Car avec l'augmentation programmée de ses habitants il faudra bien que les autres structures suivent (hôpital, police, feu, réseau, transport et autres). Tout cela coûtera cher, très cher. Et dans un délai aussi court on peut résonnablement s'attendre ....à des hausses d'impôts. Mais de cela personne n'en parle...


16.04.2007

Publication d'un manifeste d'une fédération d'associations.


Les associations soussignées, préoccupées par un devenir urbain de qualité, la sauvegarde et l’amélioration de ce qui fait la valeur de Lausanne et sa région, se mobilisent d’un commun accord pour faire valoir des objectifs fondamentaux dans le processus municipal lausannois englobé sous le nom de "Métamorphose".

Dans le manifeste ci-dessous (fichier pdf), elles dressent premièrement le constat alarmant que ce projet n’est nullement le résultat d’une réflexion aboutie. Deuxièmement, elles formulent en 11 points des revendications qu’elles estiment essentielles et qui, selon elles, doivent être impérativement prises en compte dans les réflexions et études qui seront prochainement lancées.

ADIRHE - Association de Défense des Intérêts de la Région des Hautes Ecoles
Jardins Familiaux, groupement de Vidy
MDLMouvement pour la Défense de Lausanne
SDN Société de Développement du Nord
SUISSETRAFIC.COM



21.03.2007

Pourquoi un stade au bord du lac ?


C'est une question qui taraude l'esprit de bien d'habitants, concepteurs et ingénieurs. Pourquoi donc la Municipalité lausannoise insiste tant sur le déplacement des infrastructures sportives de la Pontaise vers le quartier de la BourdonnetteAvec cette opération elle priverait également le nord d'une piscine couverte.

Nous avons trouvé partiellement la réponse en participantà la conférence-débat du 18 janvier 2007 qui s'est déroulée dans les locaux du théâtre de l'Arsenic où plus de 200 personnes s'y étaient massées. En fait, sans l'admettre officiellement il y a deux raisons:

  • les terrains du nord de la villePontaise/Plaines du Loup sont plus intéressants à vivre que ceux qui se trouvent coincés dans une bretelle d'autoroute et proches de la STEP au sud. Les habitations prennent plus de valeur et seront d'autant plus intéressantes pour attirer de hauts revenus.

  • il faut un axe routier pour faire faceà l'afflux de véhicules lors des matches ou manifestations prévues. D'autre part le centre commercial attachéà ce complexe génèrera un trafic qui serait incompatible avec un quartier d'habitations planifié sur le thème du développement durable.


Si l'on peut comprendre ces arguments du point de vue de la Municipalité on se rend également vite compte que le terme "développement durable" n'est qu'une façade ... de quartier. Car non appliqué au niveau global de la ville. Il ne le sera pas pour le sud qui croulera sous un flot de véhicules supérieurà celui d'aujourd'hui .... pourtant où l'habitat existe et les planifications futurs ne permettent pas de penser que le trafic va, dans cette zone, vers une diminution, bien au contraire.


12.01.2007

Quel avenir pour la Pontaise ?


Les quartiers de la Pontaise/Plaine du Loup vont subir ces prochaines années de profondes mutations. SUISSETRAFIC.COM désire réagir face au projet lancé par la Municipalité lausannoise età la solution alternative de pontaiseavenir.ch en apportant des éléments complémentaires.

Le regroupement des activités sportives au sud de la ville nous paraît peu favorable comme d'ailleurs la création d'un complexe sportif imposant doublé de surfaces commerciales sur-dimensionnées.

Nous défendons l'idée de quartiers sans voitures, de mixité entre l'habitat et le tertiaire, de transfert modal massif sur les transports publics, de variété dans le choix commercial avec des surfaces de petites ou moyennes grandeurs en adéquation avec les quartiers et d'une approche globale des circulations en ville.

Oser le changement en anticipant le futur est une obligation incontournable pour un véritable développement durable.
Vous trouverez notre dossier en format Acrobat Reader (pdf) ici =>




Grandeur du fichier 3,1 Mb (chargement peut être lent selon votre configuration)

 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu