24.05.2006 - Rue Centrale - suissetrafic.com

Aller au contenu

Menu principal :

24.05.2006 - Rue Centrale

Nos articles > 2006

Le 21 mai 2006 le quoditien "24heures" informait la population que la ville n'a pas réussi à obtenir une réduction de vitesse de la part du canton sur l'axe routier de la rue Centrale à Lausanne. Elle n'aurait même pas présenté le projet en sachant pertinnemment qu'il serait refusé, celui de la rue de Genève ayant déjà capoté !

Le problème vient du fait que la Municipalité lausannoise désire garder les feux lumineux et les passages piétons sur cet axe. Ceci est en contradiction totale avec la loi qui stipule que:
« L’aménagement de passages pour piétons n’est pas admis. Dans les zones 30, il est toutefois permis d’aménager des passages pour piétons lorsque des besoins en matière de priorité pour les piétons l’exigent, notamment aux abords des écoles et des homes pour personnes âgées. » Ordonnance sur la signalisation routière, art.4, al.1

Assurément ce n'est pas le cas pour la rue Centrale. Le fait de transformer un axe de circulation en zone 30 ne doit pas être entrepris seulement dans l'optique de diminuer la vitesse des véhicules mais doit partir également du principe de redistribution de l'espace urbain entre les acteurs de celui-ci. Les automobilistes doivent donc redoubler de prudence et être prévenants. La priorité doit être accordée aux piétons. Les sémaphores ne font qu'augmenter la perception d'un trafic omniprésent et prioritaire. D'autre part dans le projet actuel des places de parc supplémentaires sont attribuées aux scooters sur les places Pépinet et Centrale -véhicules, qui chacun le sait bien, pollue énomément en terme de bruit et de particules!-.

Vous trouverez ici notre réaction à cet état de fait par la publication d'une Tribune Libre parue dans le journal "24heures" du 12.09.2002
!!!

Lors d'une séance de quartier (Sous-Gare) nous avions proposé à la Municipalité la possibilité de fermer toute circulation de transit entre le giratoire de la place de l'Europe et l'entrée du garage souterrain du nouveau complexe immobilier du Rôtillon. Seuls les transports publics et les véhicules prioritaires pourraient passer par cet axe. Deux parkings d'importance sont situés aux extrêmes et peuvent agir comme stockage des véhicules. Ainsi on couperait le simple transit qui n'apporte absolument rien en terme d'affaires à cette zone déjà fortement polluée tant par le bruit que par la pollution atmosphérique. A l'époque on nous a rétorqué que ce n'était pas possible et que ce genre de décision était très impopulaire. Les politiciens et décideurs de cette ville ont manqué de clairvoyance et d'anticipation.

Mais il est encore temps de se rattraper. Nous proposons donc que cette idée soit reprise par le Conseil communal et qu'elle fasse son bout de chemin. Car au lieu d'investir encore beaucoup d’argent pour faire ralentir artificiellement les véhicules à la rue Centrale comme semble le proposer Monsieur Olivier Français il serait plus adéquat de souscrire à l'idée de couper enfin le transit à cet endroit. Les frais ainsi engendrés seraient quasimment nuls !

La situation actuelle et future désirée par la municipalité (feux lumineux et passages piétons) ne fait que renforcer l’aspect transit "tout voiture" de cette rue. Un concept digne des années 60! Au bout du compte il faut savoir ce que l’on désire vraiment faire de notre ville.



POURQUOI ADHERER A L’IDEE D’UNE RUE CENTRALE SANS TRANSIT


La transformation de cette rue en axe où les véhicules ne devraient pas dépasser 30km/heure couterait trop cher.

Garder les feux lumineux et les passages piétons renforcent l'aspect "transit" et "automobile" en réduisant la mobilité des piétons.

Le trafic actuel est en majeure partie de transit donc peu intéressant commercialement parlant.

Les commerces qui y sont présents sont tout à fait en adéquation avec le concept de rue piétonne/transports publics (pas de marchandises lourdes)

La refonte des transports publics en 2008 fera transiter deux lignes de bus sur la rue Centrale: la ligne 22 reliant le Flon à Clochatte et la ligne 60 entre le Flon et Froideville. Si le trafic reste tel qu'il est des embouteillages importants sont à prévoir.

L'arrivée du M2 au Flon provoquera un afflux très important de voyageurs qui se repartiront entre la plateforme du Flon et la rue Centrale.

Le trafic piétonnier le long et à travers cette artère est le plus important de la ville.

Les mesures de bruit ainsi que de niveau de pollution dépassent actuellement toutes les limites admises selon les ordonnances sur la protection de l'air et du bruit.

Les parking du Flon et du Rôtillon sont placés aux extrêmités et peuvent ainsi servir de stockage de véhicules. Ils permettent une desserte suffisante de la zone en matière commerciale.

Le déplacement des véhicules prioritaires pourrait se faire sans problème le long de cet axe.

 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu